Où irez-vous?



Oiseaux de Syrie oiseaux d’Erythrée
Au fond de la mer Méditerranée
Oiseaux de Lybie oiseaux de Guinée
Les dents de la mer vous ont déchirés
Y’avait dans vos yeux un Eldorado
Une île au trésor, mais votre radeau
Était plus léger qu’un fétu de paille
Il a balancé vos rêves à la baille
Était plus léger qu’un fétu de paille
Il a balancé vos rêves à la baille

Où irez-vous maint’nant, où irez vous
Où-irez vous maint’nant et nous, où allons-nous ?
x2
 

Parmi les amphores et les coquillages
Vous voici déjà au bout de votre âge
Oubliés parmi les trésors de guerre
L’avion de Saint-Ex et l’or des galères
Le ventre gonflé vous faites la planche
Et vous nourrirez peut être un requin
Encore étonnés de l’indifférence
Des jolis voiliers qui passent au lointain
Encore étonnés de l’indifférence
Des jolis voiliers qui passent au lointain
 

Où irez-vous maint’nant, où irez vous
Où irez-vous maint’nant et nous, où allons-nous ?
x2
 

Enfants de Syrie enfants d’Erythrée
Au fond de la mer Méditerranée
Hommes de Lybie femmes de Guinée
Les dents de la mort vous ont emmenés
 

Où irez vous maint’nant, où irez-vous
Où irez vous maint’nant et nous, où allons-nous ?
Où irez vous maint’nant, où irez-vous
Où irez-vous maint’nant…
 

Il est pour vous ce chant, il est pour vous
Il est pour vous ce chant et nous, où allons-nous ?
Il est pour vous ce chant, il est pour vous
Il est pour vous ce chant mais nous…
Que ferons-nous ?