Ne me demandez pas

 Ils ont construit des prisons

Des centres de rétention

Pour y enfermer les sans-papiers

Des lois contre l’immigration,

Ils en votent à foison ;

Ils en sortent une par saison.

J’ai vu des contrôles abusifs,

Des reconduites à la frontière,

Un étau administratif

Aux ordres de leur ministère.

 

Non, ne me demandez pas

De cautionner ces lois de l’Etat!

Non, ne me demandez pas

De cautionner cette politique-là!

 

 Tout près de nous, juste à côté,

La force est déployée

Pour traquer, menotter, expulser

Des dissidents politiques,

Des minorités ethniques,

Réfugiés économiques ;

Ceux qui n’ont commis d’autre crime

Que de fuir l’enfer qu’ils vivaient ;

Risquant déjà d’être victimes

À chaque étape de leur trajet

 

Non, ne me demandez pas 

D’être indifférent à ces vies-là!

Non, ne me demandez pas

De l'ignorer, cette oppression-là!

 

 Derrière chez moi, il y avait

Un enfant, un écolier ;

Ses parents demandaient des papiers

Mais un jour vingt-deux policiers

Sont venus arrêter

Son père qui allait  l’chercher

J’ai vu s’envoler un charter

J’ai entendu le gosse hurler

Ils doivent êt’ fiers au ministère

C’est une affaire rondement menée



NON, ne me demandez pas 

De ne rien dire si j’assiste à ça !

NON, ne me demandez pas

De n' pas agir si j'assiste à ça!